Manuel Merida (Vénézuela, 1939)

Manuel Merida, artiste vénézuélien, fait partie des cinétiques sud-américains de la deuxième génération.

L’artiste propose une oeuvre toujours mobile, le plus souvent activée par un moteur. Chaque mouvement engendre un nouveau monochrome inattendu. La matière colorée (pigments, sable, particules de bois, etc…) contenue dans ses cercles, est renversée, créant des formes renouvelées à l’infini. Ainsi, Manuel Mérida utilise les potentialités du hasard pour créer une oeuvre en perpétuelle transformation.

Son travail a été couronné par 14 prix et ses œuvres se trouvent dans les collectons publiques et privées du monde entier.

Biographie

Manuel Merida

Né en 1939, Manuel Merida étudie à l’École des Beaux-Arts de Valencia au Venezuela de 1950 à 1958. Il devient dès lors l’un des meilleurs représentants de la tendance « informaliste » et de « l’art gestuel » de son pays. Il pratique en parallèle le métier de scénographe pour le théâtre, de décorateur pour le cinéma et de concepteur de publicité pour Christian Dior, Guerlain, Cartier, Chanel, American Express, Madame Figaro, etc. Au début des années 1970, Merida travaille dans l’atelier de Cruz-Diez où il développe les concepts « d’espace et de mouvement » confirmant sa passion pour la matière et le geste.

À travers son oeuvre, l’artiste veut éviter de proposer une vision fixe et unique, en jouant avec les variations de la matière colorée (pigments, sable, poudre de charbon, particules de bois, de métal peint, etc.) contenue dans ses monochromes. Les oeuvres sont toujours mobiles. De formes, de dimensions et de couleurs diverses, elles sont composées de boîtes de formes carrées ou circulaires, protégées d’une plaque de verre, tournant autour d’un axe central. Certaines fonctionnent avec un rotor, elles pivotent brusquement actionnées par la main du spectateur. Les autres, activées par un moteur, se meuvent doucement. Chaque mouvement engendre un nouveau monochrome inattendu. La matière organique est renversée créant des formes renouvelées à l’infini. Ainsi, Manuel Merida utilise les potentialités du hasard pour créer une oeuvre en perpétuelle transformation. Les images formées par la matière en rotation offrent un effet apaisant sur le spectateur qui les contemple.

CV de Manuel Merida

Crédits photos : Mathieu Ferrier

Installation Manuchrome – Manuel Merida – Art Paris 2015

Installation Usuyuki / Chantier – Manuel Merida – 2013